Du courage et du coeur à l’ouvrage

Don't stop until you're proud(…trouvé sur le blog Holidays a beautiful day)

En ces périodes de fin d’année avec un temps morose et froid, on a parfois besoin de se rebooster.

Quand je désespère, perds patience ou ne sais plus quoi faire que ce soit au sujet des enfants, du travail, ou de n’importe quel projet qui me tient à coeur, voici ma réaction première : je m’acharne sur le Chou !Je lui reproche les pires choses de la terre à chaque geste qu’il ose faire ou chaque mot qu’il ose prononcer pour essayer de m’aider. Tout, absolument tout est nul, idiot et ne fera qu’empirer la situation !

Il est à la fois mon punching-ball et ma soupape de décompression. J’ai la chance qu’il ait bien cerné ce comportement qui arrive chez moi assez souvent, il faut l’avouer…La solution qu’il a trouvée pour calmer la situation est la formule suivante : « Du courage et du coeur à l’ouvrage ! »

Je suis une fille à courage. Je suis du genre obstinée et très orgueilleuse donc quand j’entreprends quelque chose, je suis capable de beaucoup de courage pour tenter d’y arriver. Le problème est que l’enthousiasme n’est pas toujours là : de ma petite expérience de vie, lorsque je n’ai eu pour motivation plus que l’obstination, ça a donné des résultats certes, mais pas les grandes choses que j’espérais…Et la déception a toujours été dans un coin de ma petite tête de têtue !

Je pense avoir vraiment compris récemment la signification de la partie « du cœur à l’ouvrage ». L’enthousiasme et la passion sont essentiels et ils viennent adoucir la difficulté des marches à gravir. En tout cas pour moi ça semble vrai :

  • j’ai réussi à obtenir des diplômes que je ne soupçonnais pas
  • j’ai réussi à très bien gagner ma vie et il me semble être un peu reconnue par ma hiérarchie dans un métier difficile et exigeant
  • j’ai réussi à me faire des copines au Mans, moi maman paumée dans cette ville que je ne connaissais pas peuplée de gens inconnus
  • la Tog arrive à pousser ses pattes dans sa fourchette avec son couteau et ne se lave plus les mains dans son assiette (elle fait des bulles dans son verre d’eau quand elle ne garde pas l’eau 1 heure et quart dans la bouche avant de l’avaler maintenant)
  • Jacquot ne se lève plus toutes les 20 secondes dans le bain (il boit l’eau du bain par tous les moyens possibles maintenant)

Je me rends compte en écrivant que les buts que j’ai à cœur d’atteindre ont maintenant une taille radicalement différente : être maman me fait m’attacher à de jolis détails moins ambitieux mais qui rendent tout aussi heureux.

d8dbb9a0eff17d57b164a4eee9bd6420

b8f12ded3a8cec076de26eb7043d7565bb72bcb73fb9866cd86212ec26b0cb83

 

 

 

 

(…trouvées sur le blog bodie and fou, cambio.com et le blog it’s hard to find a friend)

Mon amie Diana a créé un blog sur ce vaste sujet : Le Talent c’est le travail

2 réflexions sur “Du courage et du coeur à l’ouvrage

  1. Diana Higbee dit :

    Merci beaucoup pour ce joli coup de pouce. Il est toujours bon de regarder ses accomplissements pour se rendre compte – avec delice – que nous sommes plut^ot formidables, et formidable, tu l’es.
    Tu pourras me dire comment tu fais pour que la Tog mange avec ses couverts, je prendrais bien des cours….

    • Caroline dit :

      C est du courage et beaucoup de cœur à l ouvrage justement !!!!! Un travail de longue haleine qui utilise subterfuges, provocation de sa fierté et autorité 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *