Des jouets en bois suédois : stor* !

* formidable en suédois

ekorre-elan-a-bascule-rouge__21389_PE106307_S4Je suis allée récemment au musée des arts décoratifs à Paris pour m’instruire un peu. Le musée des arts décoratifs contient une exposition permanente sur les jouets et en ce moment, une partie sur les jouets en bois suédois. J’ai beaucoup appris sur leur origine et la tradition liée.

Extrait de la présentation du site internet du musée :

« Si l’Allemagne, le Japon et les États-Unis ont historiquement produit et exporté dans le monde la plupart des jouets, la Suède a une longue et forte tradition dans le domaine de la fabrication de jouets en bois. En Laponie, les indigènes Sami réalisaient des rennes et des poupées en bois découpé pour leurs enfants, tandis que les paysans fabriquaient des jouets directement inspirés de leur environnement, représentant souvent des animaux aux formes simplifiées, surtout des chevaux, animal omniprésent.

A partir du XIXe siècle, la fabrication de petits objets en bois ne relève plus seulement de la tradition, mais aussi d’une politique active en faveur du développement de l’enfant, dans les milieux ruraux comme bourgeois, dans les écoles comme à la maison. Cette pédagogie repose, aujourd’hui encore, sur le Sloyd (du suédois slöjd : « artisanat » ou « travaux manuels », dérivé de l’adjectif slög : « adroit »), un système éducatif basé sur le travail manuel et développé dès les années 1870 par Otto Salomon (1849-1907), qui considérait qu’un individu instruit devait également être habile de ses mains, et que l’école devait cesser de privilégier un savoir superficiel. Dès lors les jeux éducatifs constituent un outil indispensable pour développer le corps et l’esprit de l’enfant. Abondamment utilisé dans les cours de Sloyd, le métier à tisser est devenu de cette manière l’un des jouets éducatifs les plus répandus en Suède, aux côtés de représentations réalistes d’objets du quotidien, ustensiles de cuisine miniatures, planche à laver, etc. Les jeux à empiler multicolores, les jeux de construction en bois brut et les divers jeux d’adresse et de patience sont également essentiels au développement de l’enfant. Après la Seconde Guerre mondiale, la conception par la marque Brio d’une version en bois d’un jeu de construction de type Meccano (normalement en métal) témoigne de la persistance de cette réflexion et de l’utilisation du bois à l’ère du plastique et du métal.

L’industrie du jouet en bois suédois naît au milieu du XIXesiècle, au moment où se développe le culte de l’enfant dans le monde occidental. Principalement située dans les forêts du Småland et de la Scanie, cette industrie voit l’émergence de marques qui resteront célèbres et s’exporteront au-delà des frontières suédoises. Des marques comme Gemla, Berglind et Brio se créent durant cette période, fabriquant des chevaux en bois découpé peints et du mobilier miniature représentant des intérieurs bourgeois. La gamme s’élargit ensuite aux jeux de croquet, aux jeux de société et aux puzzles, aux transports et aux jouets de guerre. Ces jouets se vendaient chez Nordiska Kompaniet, un élégant grand magasin de Stockholm.

Aujourd’hui, la plupart des fabricants tels Micki ou Brio sont installés dans le sud de la Suède et exportent leurs jouets dans le monde entier. Lundby, spécialiste des maisons de poupées électrifiées, et Playsam, marque connue pour ses véhicules en bois laqué très stylisés, sont également très actifs. »

En cette période de Noël et de plein régime des ateliers des petits elfes, parler de jouets suédois fait évidemment penser à IKEA…Nous sommes des archi-fans d’IKEA chez nous : meubles, déco, idées pratiques, jouets.  Les enfants sont très gâtés par leur Mamipat et son entourage pour ce qui est des jouets IKEA. Ils sont résistants, rigolos, gais et pas mal d’entre eux sont en bois, ce qui n’est pas pour déplaire aux parents que nous sommes.

Un petit catalogue de ceux qui sont en place chez nous, qui ont été testés et approuvés par la Tog et Jacquot en personne  : (il n’y a pas que du bois c’est vrai mais c’est suédois quand même !)

duktig-lit-poupee-linge-de-lit-divers-coloris__45045_PE140800_S4 duktig-mini-cuisine-blanc__0086284_PE214924_S4 ekorre-elan-a-bascule-rouge__21389_PE106307_S4 landet-ferme-avec-animaux-pces__0109363_PE258988_S4 leka-portique-bebe-divers-coloris__83080_PE209218_S4 lillabo-voiture__0175385_PE328763_S4 lojlig-cheval-baton__0184208_PE335474_S4 mala-tablier-manches-longues__0130972_PE285396_S4 mala-feutre-coloris-assortis__0196322_PE294431_S4mula-jeu-de-gobelets__03927_PE075898_S4 mula-puzzle-formes__0106667_PE255046_S4 sparka-peluche-coloris-assortis__58742_PE164287_S4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’ordre : Lit de poupée DUKTIG, 14,99€ / Cuisine DUKTIG, 79€ pour les memebres IKEA Family / Elan à bascule EKORRE, 24,95€ / Ferme avec animaux LANDET, 24,95€ / Portique bébé LEKA, 19,95€ / Voiture LILLABO, 2,99€ / Cheval bâton LOJLIG, 7,99€ / Tablier MALA, 4,99€ / Feutres MALA, 2,99€ / Jeu de gobelets MULA (appelé aussi « badaboum »), 3,99€ / Maison puzzle formes MULA, 6,99€ / Balon peluche SPARKA, 3,99€

C’est quand même STOR* IKEA, non ?!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *