L’éducation par les parents et la discipline positive 1/2

thumb_img_7992_1024Ah ce titre de post…tout un programme !

Je l’ai déjà écrit ici, être mère au foyer me donne un sentiment de responsabilité ENORME à propos de l’éducation des enfants. Je ne ressentais pas ce poids lorsque je travaillais. Ca peut sembler bizarre parce que ce sont toujours les parents qui sont responsables de l’éducation de leurs enfants, qu’ils travaillent ou pas évidemment. Oui c’est vrai mais c’est inexplicable, je ressens ce poids bien plus fort depuis que je suis 100% à la maison.

Etre à la maison cela signifie être là pour eux dès qu’ils en ont besoin : une aide matérielle quelconque, une couche à changer, un repas à préparer, un nez à moucher mais aussi une dispute qui ne se règle pas sans un adulte, une explication sur un sujet philosophique, un câlin suite à un bobo, un mot doux pour rassurer mais AUSSI répéter encore et encore de fermer son gilet, de mettre sa main sur la table, de dire merci, de tenir la poussette pour traverser, de faire attention, faire attention pour eux, anticiper pour eux, et parfois, trop souvent, perdre patience et crier…

Je suis leur référence. Pour eux, un adulte c’est comme leur maman. L’image que je leur donne je voudrai bien sûr qu’elle soit la meilleure et la plus belle possible même si je veux aussi qu’ils sachent qu’un adulte a lui aussi ses défauts et n’est pas infaillible. Je crois que je ne me suis jamais autant remise en question depuis que je m’occupe d’eux à 100%.

Une chose est sûre, je crie trop ! Je leur demande beaucoup et mon caractère n’arrange rien dans l’affaire, je crie trop ! J’ai entendu un jour parler de l’Association  Discipline Positive France qui organisait au Mans une formation de 7 séances sur 2 mois sur le sujet. Les mots de bienveillance, confiance en soi, amour et aussi fermeté et respect m’ont parlé. Je me suis donc inscrite pour voir…

J’avoue que j’avais un peu peur de me retrouver pas du tout à ma place, à côté de la plaque avec mes valeurs un peu autoritaires. Je me suis retrouvée avec une animatrice psychologue de formation maîtrisant parfaitement son sujet, ce qui m’a beaucoup rassurée. Elle a d’abord expliqué le pourquoi du comment de la discipline positive puis a placé sur le même plan la bienveillance envers  les enfants ET la fermeté. Elle a souligné l’absolue nécessité de ces 2 éléments pour que ce principe d’éducation fonctionne.

Je vous raconte mon expérience et mon ressenti après application très vite promis !

Et vous ? Si vous ne travaillez pas ou plus, ressentez vous plus ce poids de la responsabilité éducative ? Perdez-vous plus patience les jours où vous avez les enfants avec vous toute la journée ?

Et vous ? Avez-vous l’impression de trop crier ?

Je suis curieuse du partage de ressenti de chacun et chacune sur ce sujet qui me tiens particulièrement à coeur puisque c’est celui qui me demande le plus d’efforts au quotidien, celui qui me remet et me remettra en question toute ma vie je pense !

3 réflexions sur “L’éducation par les parents et la discipline positive 1/2

  1. Ruth dit :

    Tu tombes bien ! Je démarre le bouquin… et j’ai du mal… Il est long et un peu lourd à lire… mais je m’accroche parce que j’espère bien y trouver qq clés / conseils / idées pour rendre nos enfants heureux, en faire des futurs adultes équilibrés, tout en arrivant à vivre ensemble en harmonie. Voilà quelques uns des grands rêves que je vise !

    Et sans être au foyer, je te confirme que le sujet de l’éducation m’intéresse et me questionne. Sans être à 100%, j’ai la chance (?) de pouvoir me reposer sur d’autres piliers qui contribuent à l’éducation des enfants mais à chaque moment de « crise » à la maison, ce sujet revient. Et cette question « est ce que la façon dont je procède est la bonne ? est ce que c’est comme ça qu’il faut faire ? »…

    Je crois que, déjà, se poser toutes ces questions, se sentir impliqué/e et responsable fait partie du chemin ! Alors bravo et plein de courage 😉

    • Caroline dit :

      Merci Ruth ! C’est un chemin difficile et très exigeant je pense. J’en reparle très vite pour donner mon avis qui reste très très personnel.

  2. Emma & Eva Diary dit :

    Oui je suis comme toi. Tout le temps en train de répéter, l’impression de toujours crier surtout quand je suis tous les jours avec Eva. Je travaille pour ma part mais je ressens aussi ce poids à certains moments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *